Expositions passées

JANE & SERGE, Un album de famille d'Andrew Birkin

Du 14 février au 31 mai 2020

Scénariste et réalisateur britannique, Andrew Birkin, frère de Jane, présente des photographies intimes et familiales prises entre 1964 et 1979 autour du mythique couple que sa sœur forma avec Serge Gainsbourg.
L’occasion de retracer un moment marquant de l’histoire française récente, celui de la libération de la société par une nouvelle force sociale ancrée dans la jeunesse. Des instantanés d’un duo qui contribua au renouveau de la chanson française et du cinéma européen tout en incarnant une nouvelle vie d’artistes mêlant vie privée et vie publique largement médiatisées.

En partenariat avec l’Agence culturelle Art Storm.

TALENTS DU PAYS BASQUE, Anne Kuhn - Kepa Etchandy - Abel Bourgeois

Du 18 juillet au 27 septembre 2020

Les photographes mis à l’honneur dans cette exposition vivent et travaillent en Pays Basque, pour certains depuis quelques années pour d’autres depuis toujours. Si leurs techniques et contenus sont profondément différents et complémentaires, leurs images proposent toutes un voyage particulier dans une géographie de la liberté et de l’imaginaire. Kepa Etchandy, photoreporter profondément attaché à son territoire natal, accompagne ainsi le regard du visiteur loin des clichés habituels du Pays Basque sans jamais oublier sa passion pour une culture commune à la fois historique et vivante. Abel Bourgeois, artiste autodidacte jouant avec les techniques photographiques les plus anciennes comme le sténopé ou le travail à la chambre, transporte quant à lui vers les somptueux paysages d’Aragon, plus précisément vers la Sierra de Guara, dans une atmosphère mystique voguant entre réel et irréel. Anne Kuhn a choisi la photographie pour interroger la condition féminine, de son miroir historique à son traitement contemporain. S’attachant à des héroïnes de la littérature et de l’Histoire, des femmes singulières qui par leurs exploits, leurs personnalités ou leurs talents ont pu faire progresser le monde, elle questionne la liberté individuelle au sens large.

YVON LAMBURE & SÉVERINE THÈVENET,
De l’oeil au pinceau, Cuba

Du 1er février au 3 mars 2019

Yvon Lambure, figure bayonnaise passionné de peinture et de musique, a croisé sur les routes cubaines Séverine Thévenet, photographe. De cette rencontre naît une exposition inédite, mêlant la chaleur de la peinture d’Yvon Lambure aux noirs et blancs pris sur le vif par la photographe au gré de ses pérégrinations dans cette île. Une exposition qui évite le cliché exotique pour donner à voir deux sensibilités touchées par la lumière et l’humanité de Cuba et de ses habitants
 

CHRISTOPHE GOUSSARD & CHARLES-FRÉDÉRICK OUELLET,
Entre fleuve et rivière

Du 15 mars au 19 mai 2019

Ces deux photographes, inspirés par les rives de leurs fleuves respectifs, ont décidé d’échanger leurs terrains de création pour une résidence croisée de près de deux ans. Au cours de ce long périple, vécu parfois à deux parfois en solitaire, chacun a tiré de la pérégrination une série de photographies échappant à tout inventaire ou documentaire. Dans leurs imaginaires les fleuves Saint-Laurent et Adour, de détroit du Labrador et les côtes du Pays Basque espagnol deviennent objets esthétiques, en couleur et en noir&blanc, matière à création plastique, support de leurs rêveries. Projet atypique, ancré dans l’histoire de notre territoire et profondément poétique, cette exposition est étoffée par une création littéraire inédite proposée à cette occasion par l’écrivaine Itxaro Borda.

En partenariat avec : la Région Nouvelle-Aquitaine, la Province de Québec, la Manif d’Art de Québec, les Rencontres photographiques de Gaspésie, le FRAC Nouvelle-Aquitaine Méca et l’Institut Culturel Basque.

Collaborent également à ce projet : le Ministère de l’Éducation Nationale, le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne, le Pôle d’Archives départementales, la Médiathèque de Bayonne et le service Ville d’Art et d’histoire de la Ville.

Le Siècle de Balenciaga

Du 7 juin au 8 septembre 2019

Cristóbal Balenciaga est l’un des grands couturiers de l’histoire de la mode au 20ème siècle. Né à Getaria, il ouvre sa première maison de couture à Saint-Sébastien en 1915 puis s’installe à Paris dans les années 1930. Il est depuis considéré comme une véritable légende vivante. Ses goûts et intuitions marquent les tendances de chaque époque, les tissus, formes, couleurs et matières étant en permanence travaillées de manière inattendue et novatrice. Cette exposition, issue de plusieurs collections privées, présente pour la première fois ensemble une centaine de photographies, de costumes jusqu’alors jamais dévoilés mais aussi l’univers de son atelier, ses goûts artistiques et ses influences picturales, théâtrales et cinématographiques.
Commissaire de l’exposition : Pedro Usabiaga.
En partenariat avec l’Instituto Aragones de Arte y Cultura Contemporáneos de Zaragoza, Espagne.
 

MONKEYBIRD,
Contre-Jour

Du 27 septembre au 3 novembre 2019 

Passionnés de représentation animale en zone urbaine, le duo Monkey Bird est composé de deux artistes se faisant appeler pour l’un Temor, le Singe, et pour l’autre Blow The Bird, l’Oiseau, incarnant  les deux visages de l’Humanité, tantôt spirituelle et intellectuelle tantôt terrestre. Ils se rencontrent à Bordeaux au cours de leurs études et s’inspirent de la musique, du graffiti et des arts visuels pour nourrir leurs œuvres. Le duo lutte à sa manière contre les stéréotypes de nos sociétés pressées en peuplant les murs et recoins de l’espace public de figures animalières dont la figure de proue est l’oiseau, plus particulièrement la chouette, symbole de savoir et de sagesse, présentée comme une vigie au repos mais attentive. Leur univers est composé de rosaces, d’ornements et de motifs architecturaux, accompagnés d’une typographie donnant du lien à l’ensemble. Devenus une véritable référence sur la scène du street art, ils investissent depuis 2012, les murs des grandes villes européennes comme ceux des galeries.
En partenariat avec le centre d’art Spacejunk, Bayonne, dans le cadre du Festival street art Points de Vue.

CAVADORE

Du 9 février au 11 mars 2018    

Dans son atelier à Tarnos où il vit de sa création entouré d’une famille pleinement impliquée dans la vie artistique, le peintre Franck Cavadore réalise de grands formats colorés, à motifs labyrinthiques, habités d’animaux, de figures humaines et de végétaux luxuriants. Référencé par le Musée de la Création Franche (arts bruts et apparentés) de Bègles, il a exposé notamment pour Marseille capitale européenne de la Culture.

En partenariat avec Arts-Is.

 

FLORENCE DOUYROU, JANCA, LAETITIA TOMASSI,
Femmes Photographes

Du 23 mars au 10 juin 2018

Trois femmes photographes habitant et travaillant sur la côte basque, trois regards intenses et différents. Chacune à sa façon interroge l’image de la femme et au-delà, la question de l’individu et de la différence. Des tissages esthétiques à la recherche du débat et ouvrant la porte sur un besoin permanent de vivre-ensemble dans le respect de chacun.

 

LIU BOLIN,
Hiding in the City

Du 29 juin au 16 septembre 2018

Sculpteur puis performeur et photographe de renommée internationale, Liu Bolin, s’est fait connaître il y a une dizaine d’années en proposant des photographies originales basées sur la technique du camouflage et ouvrant le débat sur de grandes questions interrogeant l’histoire et l’actualité de son propre pays comme la culture-monde : politique et censure, tradition et culture chinoise, société de consommation, liberté de la presse.

En partenariat avec la Galerie Paris-Beijing.

 

MARTHA COOPER,
Shooting a Revolution

Du 21 septembre au 28 octobre 2018

Au cours des années 70, la photographe Martha Cooper s’est retrouvée au cœur du Bronx en pleine émergence du graffiti new-yorkais. Anthropologue de formation, mais également diplômée en art, Martha a été immédiatement subjuguée par cette pratique vernaculaire et clandestine. Depuis, dans les pas des writers (adeptes du lettrage) et des artistes les plus doués, elle n’a pas cessé de couvrir le phénomène street art. Martha Cooper présente des clichés d’hier et d’aujourd’hui, de commandes ou d’œuvres illégales, pris un peu partout dans le monde.

Dans le cadre de cette exposition inédite, l’auteure de Subway Art, ouvrage de référence dans le domaine du street art et vendu à plus d’un million d’exemplaires, propose de découvrir ici un large panorama de son travail de 1970 à nos jours ainsi qu’un nouveau projet éditorial mené en collaboration avec la photographe Ninja K, intitulé One week with 1UP.

En partenariat avec le centre d’art Spacejunk, Bayonne, dans le cadre du Festival street art Points de Vue.

 

NIKOS ALIAGAS,
L’Épreuve du temps

Du 2 novembre 2018 au 27 janvier 2019

Derrière Nikos Aliagas animateur de télévision, peu connaissent le passionné de photographie. Contrastant avec son image publique, ses images partent à la recherche de l’intime, du vécu, des traces du temps sur des visages aguerris et authentiques ou sur des mains noueuses, usées et expressives. Des photographies grand format en noir et blanc, qui interrogent sur le passage inexorable du temps, nous renvoyant à une humanité diverse et partagée.

En partenariat avec la Galerie Houg, Paris.

AGENCE PHOTOGRAPHIQUE MYOP,
Oubliés de nos campagnes

Du 3 au 26 février 2017

Présentée en février en partenariat avec le Secours Catholique national et la section locale Pays de l’Adour, «  Oubliés de nos campagnes  » est une exposition sur la précarité en milieu rural, là où les personnes les plus fragiles se trouvent confrontées à un isolement géographique, psychologique et social dans lequel ils sont souvent stigmatisés et rapidement cachés, silencieux, oubliés.
Cette exposition est une série de rencontres avec des hommes et des femmes, ruraux de souche ou néo ruraux, visages pluriels de cette précarité en milieu rural. Des moments d’intimité que cinq photographes renommés de l’agence MYOP, Lionel Charrier, Alain Keler, Pierre Hybre, Olivier Jobard, et Ulrich Lebeuf, présentent en images. Accorder une attention particulière et accompagner les personnes ou familles fragiles vivant en milieu rural est l’un des objectifs du Secours Catholique-Caritas France. Par cette exposition, l’association souhaite favoriser une prise de conscience du phénomène grandissant de la précarité en milieu rural et favoriser le changement de regard. Défi réussi, puisque près de 2 000 personnes sont venues croiser les visages de ces ruraux et néo-ruraux à l’occasion de la présentation de cette exposition à Bayonne.
En partenariat avec le Secours Catholique-Caritas France.

 

GÉRARD FROMANGER & JEANNETTE LEROY,
Rien que vous et moi

Du 10 mars au 21 mai 2017

Abstraction lyrique et Pop art français, le choix des noirs et blancs ou la raison d’être de la couleur, il est difficile d’imaginer parcours artistiques plus différents que ceux de Jeannette Leroy et Gérard Fromanger. Cette exposition est pourtant l’affirmation d’un goût commun, d’une amitié durable mêlée d’admiration artistique réciproque. Cette confrontation unique de deux cheminements artistiques que tout sépare, revendique clairement la singularité que Jeannette Leroy et Gérard Fromanger prêtent à leur amitié, n’ayant besoin que d’elle-même et ne renvoyant qu’à elle-même. C’est de cet échange de langages artistiques décalés, qui s’interrogent et se répondent, que se crée et s’affermit l’amitié (texte Jean-François Larralde, commissaire de l’exposition).
Commissaire de l’exposition : Jean-François Larralde.

 

Welcome Mister Hitchcock, un voyage au Pays Basque

Du 9 juin au 3 septembre 2017

L’exposition «  Welcome Mr. Hitchcock  » raconte, à la façon d’un journal intime, la visite faite par Alfred Hitchcock et son épouse, Alma Reville, au Pays basque pour la première mondiale du film «  Sueurs Froides  » au Festival du Cinéma de Saint-Sébastien en 1958.  Ce travail de recherche minutieuse dans les archives de la région suit jour après jour le parcours des époux Hitchcock - accompagnés par des photographes qui prirent de nombreux clichés de ce voyage - à travers Biarritz, Hendaye, Saint-Sébastien, Pasai Donibane, Bayonne et Lourdes qui célébrait cette année-là le centième anniversaire des apparitions. Un parcours photographique essentiellement inédit, montrant la partie inconnue du grand maître du suspense. Une centaine d’images présentées à Saint-Sébastien dans le cadre de la programmation culturelle Donostia-San Sebastián, Capitale européenne de la Culture 2016, qui se verront étoffés au DIDAM d’une trentaine de photographies inédites spécifiquement en lien avec Bayonne.
Exposition produite par le Festival international du Film de Saint-Sébastien, dans le cadre de Donostia-Saint-Sébastien, Capitale européenne de la Culture 2016.
Commissaire de l’exposition : Pedro Usabiaga.

 

CHAMBAS,
Dessiner, peindre… 50 ans

Du 8 septembre au 5 novembre 2017

A l’occasion des cinquante ans de carrière du peintre Jean-Paul Chambas, la Galerie Fabrice Galvani organise une rétrospective nationale itinérante, sous la forme d’une exposition de ses œuvres réalisées de 1966 à 2016. L’ambition de cette rétrospective est de porter dans tout le Sud-Ouest puis sur l’ensemble du territoire national, le panthéon de personnages célèbres, l’importante œuvre gravée et les peintures récentes de Jean-Paul Chambas. Un temps proche de la Figuration Narrative, de la Nouvelle Figuration et des Nouveaux Réalistes, puis de courants artistiques variés sur une trentaine d’années, il se revendique de l’avant-garde du terroir, tout en ayant travaillé avec les plus grandes institutions à Paris, Mexico ou Sydney, et collaboré avec les plus grands noms du théâtre, de la littérature et de la musique : de la FIAC, où il a exposé à six reprises, en passant par la création de décors pour le Festival d’Avignon, la Comédie-Française ou l’Opéra de Paris-Bastille, il a su imposer son fort tempérament, son goût pour la corrida et son acharnement pour la peinture. 
Exposition itinérante proposée par la Galerie Fabrice Galvani, Toulouse.

 

YANN ARTHUS-BERTRAND,
La Terre vue du Ciel

Du 10 novembre 2017 au 14 janvier 2018

La première exposition «  La Terre vue du ciel  » a été présentée sur les grilles du jardin du Luxembourg à Paris en l’an 2000. Depuis elle a été présentée plus de 150 fois dans les villes de tous les continents et vues par plusieurs millions de visiteurs. Elle constitue un véritable appel à une prise de conscience de l’état de la planète ainsi qu’une sensibilisation aux problématiques du développement durable. 
Commissaire de l’exposition : Catherine Arthus-Bertrand.

 

CARLOS SAURA,
España años 50

Du 6 février au 24 avril 2016

Cette exposition présente en avant-première une sélection inédite de 92 photographies réalisées dans les années 50 par le grand réalisateur Carlos Saura lors de ses voyages à travers l’Espagne. L’exposition, qui est déjà un grand succès public, a accueilli à ce jour plus de 3000 visiteurs ainsi que des classes de collégiens et lycéens.

En partenariat avec  La Fábrica, Madrid.

 

ARCAD,
Sans Titre 2

Du 4 au 22 mai 2016

Sous-titrée "Sous[-]Tension", cette exposition propose un regard croisé entre les oeuvres de huit artistes contemporains autour de la notion de Guerre et Paix, pour faire écho à l’exposition Traité de Paix de DSS2016. Les huit plasticiens retenus par le collectif ARCAD travaillent en Aquitaine.

En partenariat avec l’association Arcad.

 

1808 - Abdication de Bayonne : Ornement et Délit

Du 3 juin au 25 septembre 2016

L’artiste sélectionné par les commissaires espagnols du projet Traité de Paix, José Ramon Ais Larizgoitia, résidant à Bilbao, consacre ses travaux à la mise en scène du monde végétal par la photographie et par des inventions conceptuelles reliées au monde des jardins. Ses œuvres présentées en contrepoint  d’autres artistes contemporains : Ian Hamilton Finlay, le collectif Agustín Parejo School, Miguel Brieva, Federico Guzmán, Alberto Baraya, Alvaro Perdices s’attache à la question de la paix à travers une vision repensée du jardin, lieu de déambulation créative et d’échanges diplomatiques à travers les siècles et les conflits.
Coproduction : DSS2016-Ville de Bayonne.
Commissaires : José Ramon Aiz et Olivier Ribeton. 

 

FRÉDÉRIC LEFEVER,
Jeu de balle

Du 7 au 30 octobre 2016

Frédéric Lefever a parcouru le Pays Basque français et espagnol, ainsi que le Gers, la Gironde, les Hautes-Pyrénées et les Landes, durant l’année 2013, pour photographier 220 frontons de pelote basque. L’exposition Jeu de balle présente une dizaine de photographies de grand format et a été conçue comme une exposition itinérante en Aquitaine.
Coproduction FRAC Aquitaine, IMAGE/IMATGE Ortez, Ville de Bayonne.

 

LUCIEN CLERGUE,
Les Suds

Du 5 novembre 2016 au 15 janvier 2017

Lucien Clergue est né à Arles en 1934, il est décédé le 15 novembre 2014. Sa création photographique a été fortement influencée par ses amitiés avec de grands artistes comme Jean Cocteau ou Pablo Picasso. Il découvre et lance le gitan Manitas de Plata avec qui il fera le tour du monde. Il côtoie des écrivains tels que Saint-John-Perse et Michel Tournier, artistes de son temps qu’il photographie régulièrement. En 1968, il fonde avec Michel Tournier le Festival international de photographie d’Arles qui chaque année en juillet accueille les photographes les plus célèbres. Il est le premier photographe à être élu membre de l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France en 2007. Ses œuvres figurent dans les collections des plus grands musées. Une exposition lui a été consacrée de novembre 2015 à février 2016 au Grand Palais à Paris.
Elaborée en coproduction avec l’Atelier Lucien Clergue, grâce à la complicité de sa veuve Yolande Clergue et de sa fille Anne Clergue, cette exposition présente 72 photos en noir et blanc sur les thèmes privilégiés de l’artiste : les nus, les sables graphiques et mouvants, les gitans des Saintes-Maries-de-la-Mer, l’afición et la tauromachie.
Coproduction : Atelier Lucien Clergue, Ville de Bayonne.

 

JOSE ANTONIO SISTIAGA, Du jour… De la nuit…

Du 17 avril au 30 mai 2015

Natif de Saint-Sébastien, José Antonio Sistiaga est l'un des rares représentants encore en vie du groupe GAUR, avant-garde artistique des années 60 en Pays basque (Oteiza, Chillida, Basterretxea). Ce peintre et cinéaste de 83 ans est un adepte de l'art direct, gestuel et spontané. Interdisciplinaire (peinture, dessins, films, caissons lumineux), son œuvre rend compte de la richesse et de l'interdépendance des mediums dans la quête permanente d’un dépassement de la condition de la peinture. L’exposition présentée au DIDAM se concentre sur sa création picturale et propose de dévoiler une sélection de grands formats inédits en Pays basque nord.

 

Raymond Depardon et les JO

Du 12 au 28 juin 2015

Des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 à ceux de Moscou en 1980, seize ans d’histoire du sport témoignent des soubresauts de l’histoire mondiale. Fondateur entre autres de l’agence Gamma, Vice Président européen de Magnum, et grand Prix National de la Photographie, Raymond Depardon, photographe-réalisateur désormais mondialement reconnu et qui aime à se qualifier de «  photographe sportif amateur  », nous livre dans cette exposition un regard passionnant sur les croisements entre sport et histoire.
Dans le cadre du Festival Kulture-Sport.

 

ARCAD,
Sans Titre 1

Du 4 au 14 juillet 2015

Les 19 plasticiens sélectionnés par l’association Arcad proposent des approches témoignant d'une vraie réflexion sur la création et d'une réelle maîtrise des médiums. Ils pratiquent des techniques peu présentées sur notre territoire : installations, vidéos, volumes, grands formats... Et font également des propositions dans le domaine de l’image fixe : gravure, photographie.

En partenariat avec l’association Arcad.

 

LA MAISON,
Bastions

Du 6 août au 20 septembre 2015

Enceintes du néolithique, camps romains, forteresses médiévales, citadelles, remparts, redoutes napoléoniennes, bunkers. Autant de traces d’un passé belliqueux, de part et d’autre des Pyrénées, dont les enjeux sont aujourd’hui oubliés ou inopérants. Alors peut-on s’autoriser, dans un monde toujours désespérément agressif, à déplacer les éléments et symboles guerriers dans un univers pacifique ? C’est le parti pris envisagé par ces propositions artistiques. Sur le mode de l’amusement, du détournement, de la poésie, c’est une tentative utopique d’embellir, d’apporter une touche de romantisme pour conjurer cette affection mortifère à chercher querelle. Ces œuvres convoquent également un rapport au paysage, à l’architecture, à ce qui reste des vestiges de l’Histoire.

Commissaire : François Loustau, association La Maison.

 

VINCENT MOON,
Sonidos del Perú

Du 12 octobre au 30 novembre 2015

33 films brefs sur le Pérou contemporain. Né à Paris en 1979, Vincent Moon est un artiste de l’image et du son. Depuis plus de quinze ans, il donne à voir et à entendre des paysages sonores et des musiques en mouvement.

Dans le cadre du Festival Haizebegi.

 

LA MAISON,
Apollo #4

Du 27 novembre 2015 au 17 janvier 2016

Cette exposition propose un regard de la création contemporaine sur le thème des musiques actuelles à travers la présentation d’œuvres empruntées au FRAC Aquitaine et à plusieurs artistes transfrontaliers.  Elle est constituée de cinq œuvres provenant du FRAC Aquitaine (Hugo Pernet, Alain Flieg, Cindy Sherman, deborah Turbeville et Gérard Dalla Santa), d’une œuvre de Meredith Sparks prêtée par le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux, et de trois installations des artistes Sandra Cuesta, Béranger Laymond et Emmanuel Lagarrigue.

Commissaire : François Loustau, association La Maison.

Dans le cadre du festival d’art contemporain et musique «  Apollo #4  ».